Interview de Valérie Baudson & Faits marquants

3 questions À Valérie Baudson Directrice Générale De Cpr Am * Et Du Métier Etf, Indiciel Et Smart Beta* 

“La dynamique de croissance de la plateforme ETF, Indiciel et Smart beta s’est confirmée en 2018.”  Valérie Baudson

Le métier ETF, Indiciel et Smart beta a réalisé une très belle année 2018. Comment l’expliquez-vous ?
La dynamique de croissance de la plateforme s’est confirmée en 2018 pour dépasser 95 milliards (1) d’euros d’encours sous gestion. Ce résultat s’explique par une belle performance de l’activité ETF, qui améliore sa part de marché et se hisse désormais à la 4e place (2) en Europe. Nos expertises Indicielles et Smart beta ont également enregistré de très beaux succès auprès d’Institutionnels et Souverains internationaux.
Comment les gestions d’Amundi se sont-elles adaptées à ce nouvel environnement ?


Quelles sont vos ambitions pour l’année 2019 et au-delà ?
Notre ambition est de consolider notre position de partenaire de référence en matière de solutions ETF, indicielles et Smart beta, et d’atteindre 200 milliards d’euros d’encours sous gestion à horizon 2023. Cela passe par l’accélération de notre pénétration du marché européen, mais aussi en dehors de l’Europe où le label UCITS* ETF séduit de nombreux investisseurs. Post-MiFID II*, le développement du segment Retail est également un enjeu majeur. Nous poursuivrons notre stratégie qui repose sur un positionnement prix compétitif et une innovation continue. Enfin, avec la création d’une équipe Solutions au sein de la gestion, nous renforçons nos capacités de développement de solutions d’investissement sur mesure pour les Institutionnels.

Comment le métier s’inscrit-il dans le plan d’actions ESG* 2021 ?
À horizon 2021, notre objectif est de doubler les encours ESG au sein de la gestion passive. Ainsi, nous avons récemment lancé une gamme complète d’ETF actions et obligations ESG. Par ailleurs, nous continuerons à mettre en avant notre expertise reconnue en termes de solutions sur mesure, notamment sur la décarbonisation.

(1) Données Amundi au 31/12/2018.
(2) Source : Deutsche Bank ETF report.

Premier ETF dédié à l’ intelligence artificielle

Amundi ETF a une nouvelle fois innové en 2018 en lançant Amundi Stoxx Global Artificial Intelligence UCITS ETF*, le premier ETF permettant aux investisseurs de profiter des opportunités offertes par l’intelligence artificielle. Il est exposé aux entreprises les plus prometteuses dans ce domaine, au niveau mondial et tous secteurs confondus. La sélection des entreprises se fait notamment selon la proportion de brevets en lien avec l’intelligence artificielle, délivrés et déposés par l’entreprise au cours des trois dernières années.

10 ans

Le fonds Amundi Funds Bond Global Aggregate* fêtait en septembre 2018 ses 10 ans d’existence. À fin décembre 2018, l’encours de ce fonds s’élevait à 4,5 milliards d’euros.

1 Md€

Moins de deux ans après son lancement, CPR Invest – Global Disruptive Opportunities* a franchi la barre symbolique du milliard d’euros d’encours sous gestion.

Deux nouveaux fonds thématiques ciblés éducation et climat

En 2018, CPR AM* a enrichi sa gamme de deux nouveaux fonds thématiques. CPR Invest – Education*, premier fonds thématique actions internationales consacré à l’éducation, compte environ 70 valeurs sélectionnées parmi les entreprises intervenant dans l’écosystème éducatif. CPR Invest – Climate Action*, autre compartiment de la Sicav* luxembourgeoise CPR Invest, sélectionne quant à lui les sociétés les mieux engagées au niveau mondial dans la transition énergétique et écologique, quel que soit leur secteur d’activité. Son objectif d’investissement consiste à surperformer les marchés actions mondiaux sur le long terme tout en s’alignant sur l’Objectif de Développement Durable (ODD) des Nations Unies relatif au déficlimatique.

Plus de 2 milliards de dollars en obligations « catastrophes »

La filiale américaine d’Amundi gère au total plus de deux milliards de dollars en Insurance-Linked Securities (ILS), des titres et produits dérivés permettant de transférer les risques de catastrophe naturelle aux marchés financiers. Le fonds dédié à cette classe d’actifs décorrélée a, pour sa part, dépassé le milliard de dollars d’encours fin septembre 2018. Sa valeur est légèrement repassée en deçà de ce niveau en fin d’année, suite aux incendies en Californie et aux typhons au Japon.